84 Connectés
87212 Membres
276121 POEMES
Poème

Liens sponsorisés:

Auteur du poème : Nanou
Date de publication (pseudo) : 16/04/10
Type de poème : Nature
1216 lectures du poème
1 commentaire
0 vote

Retour
TRAHIE PAR LA CONFIANCE

TRAHIE PAR LA CONFIANCE

 

Dans ma vie j’ai connu que des gens qui vont contre la logique

Qui s’écartent  du type normal

Qui me jette dans un gouffre très profond

Et moi enfoncer dans les flots

J’étais une femme qui parlé d’abondance avec une grande ressources

J’étais accessible et accueillante

Je voulais un refuge bien où on peut se mettre à couvert

Je voulais me mettre à l’abri

Je voulais une vie qui ne s’attache pas à représenter la réalité contraire à la raison

Et avec tout ça je suis tombé sur un homme difficile à supporter

Accablé d’injure et de reproches qui ne peut être accepté

Tu me voyais un accès facile

Tu étais agité et inégale

J’étais pour toi comme une victime

Quand je te voyais je te saluais par des cris de joie

Tu t’es introduis peu à peu dans ma vie

Tu m’as tenu mutuellement dans tes bras

Je voulais toujours te satisfaire

Je voulais toujours une personne qui m’a compagne dans ma vie

Mais toi tu voulais toujours satisfaire tes désires et plaisirs

Je voulais tellement m’accrocher à toi

Je voulais joindre bout à bout notre relations

Mais notre engagement était bref

Tu m’as trempé, tu m’as menti, tu m’as trahit

J’ai essayé de me retenir en entier

Je me suis poussé dans un endroit ou tout recule l’impossible

La vie m’a imputé elle est sévère et mordante avec moi

Une faute plus au moins grave tu m’as laissé paraitre comme une coupable

Avec tout mon consentement on se voyait partie d’une pièce de théâtre

Tu étais comme un artiste dramatique et protagoniste

Tu as une force qui s’oppose au glissement qui a réuni les deux surfaces séparés

J’étais fortement attaché à toi

J’avais besoin d’affection et d’un amour extrême

D’aimer d’un amour et une affection passionnée *

Je voulais m’adosser contre toi

Je t’ai rendu supportable tu étais pour moi comme un adoucissant

Qui a adoucit et calmer mes douleurs mais tu m’as trahis

J’ai une peine profonde

ADIEU on prend congé on ne doit pas revoir longtemps

Je vais me punir et me réprimander

Sévèrement de ne plus recommencer une telle aventure

Et de plus faire confiance aux hommes.

 

 

 


 

Ecrit par M.NABIL le 17/04/10
j'ai les larmes aux yeux ! bravo c manifique

 

- Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans autorisation -
CNIL 1381013
Copyright 2007 - CREAPoemes.com - Tous droits réservés